top of page

Libérer sa lignée

Cette blondinette dodue c'est moi!

Et je kiffe cette photo car elle évoque tant de choses!

Cette photo m'émeut beaucoup.

Pourquoi ?


Mon parcours d'atypique est plutôt chaotique, en tout cas jusqu'à mes 25 ans et longtemps je me suis défendue de mon histoire et même de ma lignée familiale très atypique!


Aujourd'hui mon regard est tout autre, plus doux et tellement bienveillant. Rempli de gratitude pour toutes ces différences!


Etre atypique à cette époque n'était pas la même histoire qu'aujourd'hui.

Pas d'éducation positive, de neuroscience, de psy spécialisés, de troubles diagnostiqué, d'accompagnement, etc...


Pour moi c'était un caillou dans ma chaussure d'être atypique et en plus dans une famille d'atypiques eux mêmes non reconnus!


C'est avoir des parents autres.

Des parents parfois tellement trop!

Trop différents, envahissants, des parents que mes copines adorent!

Des parents sans filtre, remplis d'émotions fortes.

Des parents à la sensibilité XXL.

Des parents au quotidien un peu rock'n roll mais pas toujours rassurants.


N'acceptant pas mon atypisme, j'ai souvent rêvé d'avoir des parents normaux! Stables voire même ennuyeux.


J'ai même essayé de construire ma famille autrement, c'est raté!

Parce que même si je suis en couple depuis 25 ans et que j'ai un ado...

En fait, rien n'est normal (de l'ordre de la norme!) chez moi.

Couple atypique, enfant atypique, vie pro atypique, etc...


Aujourd'hui j'ai cessé de vouloir être autrement et d'avoir une famille normale.


Ce travail d'acceptation a permis de tisser un lien fort avec mes parents. De les accepter tels qu'ils sont avec douceur et compréhension. De me rendre compte de l'immense chance qui est la mienne malgré les turbulences de mon histoire familiale.


Je me rends compte que ce chemin atypique d'atypique est une richesse immense pour accompagner mon fils à se réaliser et à kiffer sa vie tel qu'il est. Apprendre à s'accepter lui aussi.


J'ai réalisé que mon rôle au sein de ma lignée est incroyable et salutaire.

Cela me remémore le livre magnifique de Thich Nhat Han "guérir l'enfant intérieur" .


Qu'en faisant ce travail d'acceptation de celle que je suis, je me suis ouverte à l'acceptation de l'atypisme de mon fils mais aussi à ceux de mes parents!

Ca n'est pas un job facile mais c'est celui de la paix et de l'amour.

Ma propre paix et donc celle avec le monde.

Et oui tout commence et finit en et par soi!



Je comprends combien mon engagement spirituel est empreint de ce travail.

Par le bouddhisme j'ai cherché la paix et l'acceptation.

Devenir ma meilleure amie et plus mon pire bourreau!

Arrêtée de fuir le réel, la vie (et même le bonheur du coup) par peur de perdre, de m'ouvrir et de souffrir. Système de défense de l'hypersensible.

Et tout ça pour finir par comprendre que je souffrais infiniment plus en étant dans l'évitement, que les années passaient trop vite et que tout commençait à me filer entre les doigts.


Qu'avec la peur et l'évitement je ne freinerais pas tout ce qui me tétanisait vraiment et que le seul chemin vertueux était le courage!

Le courage de vivre avec tout ça!

Le courage de perdre et de gagner infiniment plus!

Le courage d'oser entreprendre et de faire de mes failles de vraies forces car oui, pour accompagner des hypersensibles et/ou atypiques je suis on ne peut plus bien placée!

Je sais de l'intérieur comment ça se passe dans la vraie vie!


Mon histoire est donc précieuse pour vous accompagner sur cette voie de guérison, d'acceptation et de réalisation de votre plein potentiel.



0 commentaire

コメント


bottom of page