top of page

Le chemin du cœur, sans espoir ni attente.


Impossible de résister à l'envie de partager ici la magie de mon week-end en Dordogne.



3 jours lumineux à étudier le chemin du cœur, les 4 pensées incommensurables dans l'enseignement du Bouddha:

L'amour, la compassion éveillée, la joie, l'équanimité.


(Il faut dire que celui-ci a eu lieu une semaine après la venue du 17ème Karmapa et de sa famille au monastère).

Autant dire que les lieux déjà remplis de compassion et de joie étaient à leur maximum!

Et que j'étais très excitée d'y aller dans cette atmosphère!


Mais d'abord...il faut savoir que le choix du sujet d'étude de ce week-end est un peu lié au calendrier et à mes possibilités. Et oui, il ne faut pas négliger que nous avons tous des obligations!


Mais comme rien n'est du au hasard...il semblerait que je devais vraiment faire ce stage!


Donc, il y a eu le choix de la date puis le choix du stage car il y en a toujours 2 ou 3 suivant les périodes.

Ce qui a motivé ce choix précisément a été le sujet et surtout la Lama qui allait nous livrer ses enseignements précieux.


Si vous avez lu mon post du mois de juin sur le sujet...vous savez que parfois l’enseignement (enseignant!) n'est pas là ou on l'attend!


Bref, je reviens à mes moutons!


J'ai donc aussi choisi ce stage car j'avais déjà suivi une initiation avec Lama Droupgyu en décembre dernier et que sa lumière intérieure et la clarté de ses enseignements s'étaient inscrits en moi.

Et comme j'ai bien fait d' y retourner!


Il faut dire que d'entrée ce week-end s’annonçait pour le mieux car j'y avais également rdv avec la moniale (nonne) qui m'accompagne sur mon chemin spirituel.

Elle veille à ce que je ne m'égare pas trop même si nos rencontres sont rares.


Puis comme à chaque stage, il y a les retrouvailles des bénévoles.

Et la découverte des personnes avec qui je vais partager le dortoir!


Jusqu'ici cela a toujours été merveilleux et il était peu concevable que cela change!

L’énergie des lieux éveille forcément les esprits.


Effectivement, les cadeaux n'ont cessé de se succéder.


Rencontres éblouissantes dans le dortoir mais aussi dans le stage même.

Magie de travailler à l’ouverture, au chemin du cœur pour le bien de tous les êtres.

Partages riches et constructifs. C'est fou ce que les autres sont nourrissants même si parfois cela nous gratte!!! C'est même parce que cela nous gratte qu'ils sont si riches!

Joie et rire au programme également comme pour libérer un peu de nos habitudes, tendances pas toujours très vertueuses...





Et puis le Dharma.

Quelle joie, quel émerveillement pour moi.

L'évidence, la voie, le chemin, le seul.


Cette richesse de découvrir et d'entrevoir un peu plus la lumière des enseignements du Bouddha.

Chaque stage ouvre un peu plus la porte mais là...ce que j'y ai trouvé est merveilleux.

La qualité de l'enseignement a été lumineux.


La beauté des êtres rencontrés, les rituels partagés, les soutiens du cœur, les conseils toujours justes car tellement dans l'accueil et la compassion.


J'ai passé un moment très fort et tellement privilégié avec Lama Drougpuy.

1 petite heure à marcher ensemble et à parler sur les chemins autour du monastère.

Lui raconter combien ce stage me remplissait de joie, d'amour.

Combien il arrivait avec une synchronicité incroyable.


Si j'ai senti l'amour de mes parents dans leur regard.

Là, c'est autre chose, un autre regard aimant.

Un amour inconditionnel.

Celui d'un être qui s'est engagé dans la voie du dharma qui aime indifféremment chaque être vivant, sensible de la même manière.

Avec équanimité. Sans espoir ni attente.


Cet amour inspirant qui a guidé ma méditation guidée de ce matin.

Cet amour qui guide mes pas dans mon rôle de mère.

Cet amour qui me donne envie d'aimer moi-aussi inconditionnellement et avec équanimité.


Quelle chance d'avoir rencontré mon mari il y a 21 ans car cela a influencé tout le reste de ma vie!

Quelle chance d'avoir croisé un médecin bouddhiste il y a 10 ans.

Quelle chance d'avoir adopté mon fils il y a 8 ans.

Quelle chance il y a 3 ans d'être venue dans le Lot près de tous ces monastères et d'avoir trouvé ma lignée.

Quelle chance d'avoir découvert l'enseignement du Bouddha et d'aller étudier, pratiquer régulièrement.

Quelle gratitude de travailler jour après jour à devenir une meilleure personne, une personne qui s'éveille.





Je vous reverse, offre toutes ces joies et cet amour infini.

Je vous le redonne, il ne m'appartient pas.

Il est infini, immense, éternel.







0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page