top of page

La durée de vie d'une émotion?

Lors de ma dernière lecture, je suis tombée sur un truc dingue concernant le mécanisme physiologique de l'émotion.


Sais-tu que physiologiquement entre le moment où une émotion s'élève en nous et celui où elle s'arrête, il ne se passe que 90 petites secondes soit rien qu'une minute et demi !!!


Oui c'est très peu sauf que nous, on se raconte tout un tas d'histoire sur le pourquoi du comment, on justifie, argumente, on y pense, on nourrit notre émotion et ce qui devait durer 90 secondes peut durer des jours voire des années!


On connait tous une personne fâchée à mort contre une autre et remplie de colère depuis des années...


Pour cette raison nos émotions sont loin d'être bénéfiques!


Y a pas de problème à ressentir une émotion, ça fait juste partie de notre vie d'humain, si elle dure 90 secondes!

Mais là où ça ne va pas c'est de la nourrir et la justifier inlassablement.


D'abord, nos mouvements émotionnels reposent sur notre mental/égo et sont aussi changeantes que la météo...


Ensuite, cela dépend de nos ressentis et perceptions, et nous savons qu'elles diffèrent d'une personnes à l'autre!


Chaque situation est ressentie d'une certaine façon et vécue autrement par Pierre, Paul ou Jacques!


Bref, au lieu de tirer avantage de la partie changeante de nos émotions qui au départ ne dure que 90 petites secondes, nous en faisons un truc solide qui dure des plombes!!!


Et à chaque fois, nous renforçons notre tendance, nos vieilles habitudes en créant le même scénario.


Et on le fait dès le plus jeune âge en étant encouragé à aller taper sur un coussin ( ok c'est toujours mieux que son frère ou sa sœur!) et donc en nourrissant l'idée d'un truc solide qui dure un peu plus longtemps à chaque fois.


D'ailleurs, le vénérable maitre bouddhiste Thich Nhat Hanh expliquait combien il ne fallait pas encourager les enfants à extérioriser ainsi leur colère en tapant sur quoi que ce soit car cela la nourrissait, mais plutôt à leur apprendre tant que possible à se poser avec les sensations présentes et à poser des mots dessus.


A les introduire petit à petit à la pleine conscience et à l'impermanence des phénomènes.


Nous devons donc nous-aussi apprendre à nous détendre avec ce qui se passe en nous en étant pleinement ouvert et réceptif!


Et par exemple se dire ok mais 90 secondes et stop 😍.


N'avons-nous pas choisi de nourrir l'amour plutôt que la colère en nous-même?

Commentaires


bottom of page