top of page

La chronobiologie

L'art de manger en respectant son horloge interne



Voilà une notion importante en naturopathie, faire le choix d’une alimentation saine et équilibrée, respectueuse de nos rythmes biologiques.


Il est aussi important d'être attentif à ce que l'on consomme, comment nous le consommons et quand nous le consommons!


Petit rappel sur ce cycle circadien ci-dessus:

es rythmes circadiens sont des cycles d’environ 24 heures.

Le jour, la lumière est transmise via les cellules rétiniennes spécialisées jusqu’à des noyaux au niveaux de l’hypothamus ce qui permet la synchronisation de l’horloge circadienne avec l’horloge terrestre. Nous sommes normalement sensés avoir des rythmes en lien avec notre horloge biologique situé dans l' hypothalamus.

C'est par exemple le rythme circadien qui contrôle les différentes phases de sommeil ou les variations de notre tension artérielle.


Nous sommes soumis à quatre grands pics d'activation du cortisol : 8 h, 12 h, 17 h 30 et 20 h. Cela devrait correspondre aux heures de nos repas.


Si nous ne respectons ce cycle biologique, nous pouvons par exemple prendre du poids ou aggraver cela si c'est déjà fragile et nous retrouver en surpoids.

Pourquoi?

Tout simplement car la nuit, le corps ne produit pas de pic d’insuline donc il est important de ne pas consommer de produits sucrés au dîner, ceux-ci ne nous serviront à rien!

De la même manière, manger trop copieusement le soir apporte trop d’énergie et du coup, risquer de ne pas avoir faim le lendemain matin et de ne pas, ou trop peu, consommer au petit déjeuner, ce qui est une erreur.

Le petit déjeuner est du point de vue de la chronobiologie très important!


La chronobiologie peut nous éclairer sur certains troubles comme c'est le cas avec la chronobiologie en médecine traditionnelle chinoise.

Elle permet de mettre en lien les déséquilibres énergétiques avec nos émotions, nos fragilités et/ou problèmes.


Alors...si nous nous mettions à l'heure?


Notre énergie ne se trouve pas partout au même moment.

Dans une journée, cette énergie vitale circule entre nos différents organes stimulant ainsi leurs fonctions.


Ces changements interviennent par cycle de deux heures.


Il est important de coopérer avec ces cycles afin de ne pas fragiliser nos organes et notre santé en générant des blocages.


Voilà comment ces cycles s'articulent et leurs spécificités:


De 1H à 3H il s'agit de l'activité du foie.

L'organe d'élimination par excellence!

Le foie filtre, détoxine, d'où l'importance d'un bon sommeil afin que cet organe précieux puisse correctement remplir son job!


De 3H à 5H il s'agit de l'activité des poumons.

Ils approvisionnent l'organisme en oxygène (entre autres) d'où la necessité d'un sommeil profond et réparateur afin d'éviter une fatigue générale et du coup d'une baisse de nos défenses immunitaires.


De 5H à 7H il s'agit de l'activité du gros intestin.

C'est lui qui élimine nos déchets et joue aussi un rôle hydrique. Il est donc important de ne pas le contrarier afin d'éviter des troubles digestifs et intestinaux.



De 7H à 9H, c'est l'activité de l'estomac.

Celui-ci digère les aliments servant de carburant...Donc on ne zappe pas le petit déjeuner afin d'éviter les désordres digestifs. Il faut donc le satisfaire et refaire le plein d’énergie. Repas chaud de rigueur.


De 9H à 11H, c'est l'activité de la rate.

Elle permet la digestion, participe à l’énergie et intervient entre autres dans l'immunité cellulaire. Du coup...pas de grignotage ni de pensées négatives qui la mettraient "au court-bouillon" sinon, déprime et fonte musculaire et pour finir baisse du système immunitaire.


De 11à 13H, c'est l'activité du cœur, organe sensible.

Il aide le sang à irriguer tout le corps des nutriments du repas.

Pour être en phase il est conseiller de manger sainement et et au calme, suivi et/ou précédé d’une plage de repos yeux fermés, confortablement installé pour apaiser le pouls et l’esprit. Cela va nous protéger des risques cardiovasculaires, de la dépression, de l'insomnie, des troubles digestifs et de l' obésité.


De 13H à 15H, c'est l'activité de l'intestin grêle

Celui-ci peaufine la digestion etfait le tri entre bons nutriments et déchets à évacuer.

Il est conseillé d'éviter les émotions fortes et d'être plus cool, le cortisol (hormone de l’énergie) étant en baisse sinon...fatigue, baisses des défenses immunitaires, troubles digestifs et cardiaques, acouphènes, douleurs mammaires possible au programme.


De 15H à 17H, c'est l'activité de la vessie.

Celle-ci évacue évacue de l’organisme tout ce qui n’aura pas été digéré ou transporté par le sang (toxines, déchets). Elle facilite le travail des reins et fluidifie la circulation sanguine.

Il est conseillé de boire plus d’eau et de s’atteler à des taches exigeant réflexion et mémorisation. Sinon peut s'en suivre fatigue, cystites, calculs biliaires, troubles cognitifs, perte de mémoire, douleurs articulaires, polyarthrite rhumatoïde.


De 17H à 19H, c'est l'activité des reins.

Ils veillent au transport des liquides corporels ainsi qu'à l’équilibre chimique interne pour que tout fonctionne bien.

Il est important de prendre soin de soi, d'avaler une petite collation salée, de faire du sport ou de prendre un bain de pied chaud pour stimuler le travail rénal.

Sinon attention aux œdèmes, troubles urinaires, hypertension, diabète, néphrite, problèmes osseux, d’audition, de concentration, yeux cernés.


De 19H à 21H, c'est l'activité du péricarde.

c'est une fine membrane qui entoure le cœur, a un impact sur celui-ci mais aussi sur la rate et l’estomac.

Il est conseillé de prendre un dîner frugal, sans émotions fortes (joie, colère), ni activités physiques intenses. Place à la lecture, la musique, la méditation, la respiration abdominale apaisante afin d'éviter des troubles digestifs, état dépressif, douleurs dans la poitrine, asthme.



De 21H à 23H, c'est l'activité du triple réchauffeur.

Organe spécifique à la médecine chinoise, il comprend les sphères poumons-coeur, rate-estomac, intestin-vessie. Il veille donc à la synchronisation globale du corps.

Pour être en phase, entamer un rituel apaisant (toilette, musique douce, massage des poignets…) pour pouvoir dormir dès 23 h d’un sommeil profond réparateur et éviter des troubles métaboliques, endocriniens, vieillissement précoce, rhumatismes.


Respecter la chronobiologie nutritionnelle, c'est adopter une façon de manger adaptée aux biorythmes basés sur l'horloge circadienne (24 heures).

Le jour, il est conseillé de consommer des aliments pour soutenir l'énergie et le soir ceux qui vont participer au renouvellement de nos cellules.

Malheureusement, notre vie active nous conduit à sauter des repas (pas de petit-déjeuner), à déjeuner sur le pouce vers 14 h, à nous alimenter en excès le soir pour compenser les folles journées et à grignoter toute la journée. Or nos rythmes naturels comprennent des phases d'élimination et de stockage.

En clair, le matin, on élimine facilement les calories ingérées et, à partir de 18 h, on les stocke. Ce n'est donc pas le moment de manger gras et sucré.





Mes conseils sont les suivants :

  • Manger de tout, mais au bon moment de la journée

  • Faire trois à quatre repas par jour, en réhabilitant le goûter s'il y a un besoin d'énergie en milieu d'après-midi. Cela limite aussi les apports caloriques excessifs le soir.

  • Manger comme un roi le matin, un prince le midi et un mendiant le soir : principe largement diffusé dans les médecines traditionnelles

  • Le petit-déjeuner doit être riche en protéines et en acides gras de qualité plutôt qu'en glucides.

  • Le déjeuner est dense et équilibré avec des protéines animales ou végétales, des légumes sous forme de crudités et/ou cuits selon la tolérance intestinale, une petite source de glucides à index glycémique bas et de bons acides gras.

  • Le goûter est une pause plaisir qui évite les frustrations. Il peut comprendre une source de graisses végétales (oléagineux ou chocolat en limitant la quantité), des fruits frais ou secs. Il doit être pris avant 18 h, mais il n'est nullement obligatoire.

  • Le dîner léger est composé de végétaux (crudités, soupe ou légumes cuits), de protéines végétales (légumineuses) et/ou de céréales complètes (suivant les recommandation de votre naturopathe) avec une huile source d'Oméga-3. On peut aller dormir sans dîner à condition de s'hydrater (bouillon de légumes, tisanes propices à l'endormissement).



0 commentaire

Comments


bottom of page