top of page

Ego...ou pas.


En fait, je me suis posée tout naturellement cette question en regardant mon propre cheminement...Et en me voyant partager des photos et vidéos de moi depuis quelques temps.

Jusqu’à peu, voir les unes ou les autres mettre des photos d'elles-mêmes (je parle au féminin car c'est ce qui m'est apparu le plus présent!), parler d'elles-mêmes, échanger sur elles-mêmes...me hérissait le poil!


Hummm réaction intéressante...Cela devait réveiller un truc pas clean en moi pour que je sois dans une telle saisie et une telle aversion!

Bref pour moi, tout ça allait bien contre mon chemin de vie bouddhiste pour comprendre les mécanismes et l'illusion de ce qu'on appelle l'égo.

Et puis aussi car pendant longtemps je m'en suis défendue!

Houlalala quel horreur que cet égo!!!


Projet de vie: le dégommer...ah ben non, ça ne marche pas!


Donc...le nier...projet vain mais qui peut nous tenir longtemps, très longtemps!!!

Dernière option, la bonne, celle qui résonne: le VOIR!

Et ensuite, l’accueillir pour ne plus être ni dans l'attachement ni dans l'aversion.

Bref si tu es là c'est donc que tu as des choses à m'apprendre alors viens, on va causer!!!




Et puis j'ai continué à avancer sur ce chemin entre ce que je pensais être (mon MOI!) et ce que je découvre, c'est à dire un truc qui change, bouge et donc n'est jamais figé.

Un truc toujours en lien avec les autres!

Un truc qui n'existe pas vraiment intrinsèquement donc...

Mon chemin de vie continue...Et au détour de ces routes sinueuses et escarpées, je découvre combien il est bon de s'aimer.


C'est à dire d'aimer ce qui est beau et lumineux mais aussi et surtout ce qui est sombre et obscur.


Apprendre chaque jour à faire la paix avec ce qui résiste, avec ce qui est de l'ordre de

l' imposture, de l'égo.


Apprendre à développer petit à petit plus de bienveillance à entendre ses peurs, ses failles et ses manques de confiance qui ont fait les carapaces que l'on porte.


Alors je comprends mieux...


Il y a l'égo qui a besoin d'exister, d'être reconnu dans sa toute puissance et du coup aussi d'être rassuré...

Et puis il y a ce travail d'amour en soi.

Cette envie de partage.

Cette envie de dire combien son chemin est magique et combien c'est important de voir cette boue en soi pour que cette fleur de lotus puisse grandir.

Combien c'est bon de baisser la garde!


Et puis un jour il y a la nécessité d'ouvrir son cœur.

De lâcher ses verrous.

D'accueillir sa vulnérabilité et de la laisser briller.

Aujourd'hui je ne juge plus aussi sévèrement les personnes qui partagent tant sur elles-mêmes pour plusieurs raisons.


Aujourd'hui j'apprends à ne plus juger.

Parce qu' apprendre à ne plus "se juger" permet de moins juger les autres! Et ça c'est franchement bon!!!


Donc peu importe ce qu'elles font, j'essaie de poser un regard de douceur et de compassion comme sur moi-même!

Et ça n'est pas toujours simple tant on a appris à être d'une exigence folle envers soi et donc...envers les autres!


Et puis vous le ne savez peut-être pas mais nous ne sommes pas séparées, ni distinctes des autres! Chaque perle négative que je sème vient obscurcir mon cœur et le monde...et ça n'est bon ni pour personne et cela m'éloigne de mon processus de paix intérieur.


De plus, ce que l'autre partage n'a pas le même sens que celui que nous nous y trouvons nous en le lisant ou le visualisant.

Souvent ce qui nous agace vient juste souvent réveiller une blessure qui nous pose obstacle et qu'il faut bosser!


Il serait donc temps de dire merci à ceux (et ce) qui nous grattent


Conclusion 1:

Parfois je jugeais car je n'étais pas en paix avec moi-même et que j'avais peur de voir mes fêlures...


Conclusion 2:

Aujourd'hui je travaille à cette paix intérieure et j' accueille mes fêlures avec bienveillance (enfin le plus possible!)


Et pour finir, travailler à être en paix permet d'oser d'avoir confiance en soi et en la vie tout autour!


Naturellement, l'alignement entre ce que l'on construit, fait, dit, pense, est...nous apporte ce bien-être, ce bonheur, ce sentiment d'être à sa place, d'être nous-même, authentiquement.


Avoir une place en soi et dans le monde.

Pouvoir briller et illuminer la vie.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page